Accueil > TICE > Les TIC, les TICE et les TUIC

Les TIC, les TICE et les TUIC

Tous ces acronymes désignent la même chose ? Pas si sûr !

Je vous propose donc un peu de vocabulaire pour essayer d’y voir un peu plus clair…

TIC : Technologies de l’Information et de la Communication.

Les TIC sont omniprésentes dans le monde d’aujourd’hui : Téléphones, tablettes, ordinateurs, télévisions, radios… D’ailleurs, est-ce vraiment nouveau ? L’imprimerie n’était-elle pas déjà une TIC ? Quoiqu’il en soit, rien dans cet acronyme ne renvoie à l’école. Les enseignants ne sont donc pas spécifiquement concernés, quoique… Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas question d’enseignement : quelles sont les intentions de ceux qui informent et communiquent ? Cela ne veut pas dire non plus qu’il n’est pas question d’apprentissage : Que font les élèves des informations lues ou entendues dans comme hors les murs de l’école ?

TICE : Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement.

Qui doit maîtriser les TICE ? L’enseignant.

Pourquoi ? Pour proposer des dispositifs pédagogiques plus performants.

Objectifs de l’enseignant ? Faciliter l’apprentissage (quel qu’il soit) de ses élèves.

Remarques :

  • Cela peut être ressenti comme une atteinte à la liberté pédagogique. N’est-on pas libre d’enseigner avec les outils qui nous semblent les plus efficaces ?
  • Les TIC peuvent être utilisées pour l’Enseignement des maths, du français, de l’histoire, … et des TUIC.
  • L’enseignant peut utiliser les TIC même si les élèves n’ont aucune maîtrise des TUIC (Utilisation d’un vidéoprojecteur, d’un visualiseur, d’un TBI… par le maître).
  • Au plus les élèves maîtrisent les TUIC, au plus l’enseignant peut proposer des dispositifs pédagogiques intégrant les TIC (Où l’on utilise les TUIC pour apprendre le français, les maths, les arts visuels, l’histoire, la géographie…).
  • Dans l’encart au BO n° 32 du 28 août 2008 sur l’enseignement de l’histoire des arts, l’acronyme TICE ne désigne probablement pas le domaine auquel pensaient les rédacteurs : « A cette occasion, il (l’élève) met en œuvre ses compétences dans le domaine des TICE ». En effet, on ne peut pas demander aux élèves d’avoir des compétences dans le domaine des TICE ; Qu’ils commencent déjà par acquérir quelques compétences dans le domaine des TUIC (en rédigeant un cahier personnel – numérique – d’histoire des arts par exemple) et, si un jour ils deviennent enseignants, alors ils pourront utiliser ces compétences pour enseigner avec les TIC.

TUIC : Technologies Usuelles de l’Information et de la Communication.

Qui doit maîtriser les TUIC ? L’élève.

Pourquoi ? C’est un objet d’apprentissage comme un autre, cité dans les programmes de 2008.

Objectifs de l’élève ? Acquérir les compétences du socle commun (B2I – Compétence 4 du socle commun : Version de décembre 2011).

Remarque : Au cycle 3, il n’y a pas de volume horaire explicitement attribué à l’enseignement des TUIC. Peut-être peut-on y voir un parti pris des rédacteurs qui ont plutôt choisi le paradigme de l’apprentissage. En effet, l’apprentissage des TUIC s’intègre facilement dans l’enseignement des autres disciplines (Où l’on utilise le français, les maths, les arts visuels, l’histoire, la géographie… pour découvrir les TUIC). D’autant plus aisément que l’enseignant maîtrise les TIC et parvient à mettre en œuvre des situations qui exploitent le potentiel cognitif de celles-ci…

TUIC : Les programmes de 2008.

Cycle 1 :

Découverte du monde (Le monde des objets) : Les enfants découvrent les objets techniques usuels dont l’ordinateur et comprennent leur usage et leur fonctionnement : à quoi ils servent, comment on les utilise.

Cycle 2 :

Français (Lecture, écriture) : Ils sont amenés à utiliser l’ordinateur : écriture au clavier, utilisation d’un dictionnaire électronique.

Découverte du monde : Les élèves commencent à acquérir les compétences constitutives du brevet informatique et internet (B2i). Ils découvrent et utilisent les fonctions de base de l’ordinateur.

Arts visuels : Les arts visuels regroupent les arts plastiques, le cinéma, la photographie, le design, les arts numériques. Leur enseignement s’appuie sur une pratique régulière et diversifiée de l’expression plastique, du dessin et la réalisation d’images fixes ou mobiles. Il mobilise des techniques traditionnelles (peinture, dessin) ou plus contemporaines (photographie numérique, cinéma, vidéo, infographie).

Éducation civique : Ils sont sensibilisés aux risques liés à l’usage de l’internet.

Du point de vue du socle commun (Compétence 4 = La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ) : L’élève est capable de commencer à s’approprier un environnement numérique.

Cycle 3 :

Le recours aux TICE devient habituel dans le cadre du brevet informatique et internet.

Français (vocabulaire) : L’usage du dictionnaire, sous une forme papier ou numérique, est régulière.

Pratiques artistiques et histoire des arts (Arts visuels) : Conjuguant pratiques diversifiées et fréquentation d’œuvres de plus en plus complexes et variées, l’enseignement des arts visuels (arts numériques,…) approfondit le programme commencé en cycle 2.

Instruction civique et morale : Au cours du cycle des approfondissements, les élèves étudient plus particulièrement les sujets suivants : la connaissance des risques liés à l’usage de l’internet,…

Techniques Usuelles de l’Information et de la Communication :

La culture numérique impose l’usage raisonné de l’informatique, du multimédia et de l’internet. Dès l’école primaire, une attitude de responsabilité dans l’utilisation de ces outils interactifs doit être visée. Le programme du cycle des approfondissements est organisé selon cinq domaines déclinés dans les textes règlementaires définissant le B2i :

– s’approprier un environnement informatique de travail ;

– adopter une attitude responsable ;

– créer, produire, traiter, exploiter des données ;

– s’informer, se documenter ;

– communiquer, échanger.

Les élèves apprennent à maîtriser les fonctions de base d’un ordinateur : fonction des différents éléments ; utilisation de la souris, du clavier.

Ils sont entraînés à utiliser un traitement de texte, à écrire un document numérique ; à envoyer et recevoir des messages.

Ils effectuent une recherche en ligne, identifient et trient des informations.

Les technologies de l’information et de la communication sont utilisées dans la plupart des situations d’enseignement.

Du point de vue du socle commun (Compétence 4 = La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication) : L’élève est capable d’utiliser l’outil informatique pour s’informer, se documenter, présenter un travail ; d’utiliser l’outil informatique pour communiquer ; de faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement.

Catégories :TICE Étiquettes :
  1. Sonia
    décembre 6, 2012 à 1:50

    Apprendre à ses élèves à utiliser Prezi: est-ce un TIC, TICE ou TUIC?

    • décembre 8, 2012 à 12:55

      L’application web Prezi : Ce n’est pas tout à fait une TIC Usuelle, mais cela n’est pas très éloigné de certaines TUIC.
      Apprendre à utiliser cette application : Présenté ainsi, c’est apprendre à nager sur un tabouret.
      Présenter un projet un projet, une procédure, … en utilisant Prezi : C’est Enseigner avec les TIC.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :